“Un musulman qui ne fait pas la différence entre son aîné et son cadet n’est pas musulman”

“Un musulman qui ne fait pas la différence entre son aîné et son cadet n’est pas musulman”

La sécurité. Ce mot est une question préoccupante pour tous les pays. Et pour les différentes questions liées à la question sont définis dans l’islam selon le Cheik Moustapha KOROGO enseignant à l’Institut Al Houda à Ouagadougou.

Cheik Moustapha KOROGO enseignant à l’Institut Al Houda à Ouagadougou

La solution ,il suffit d’y avoir recours en cas de besoin.

Les habitants des pays en sécurité sont ceux qui vivent heureux même quand certains problèmes occupent leur quotidien.

Il n’est pas uniquement constituer d’armes et de munitions mais nécessité un préparation au préalable. La sécurité d’une personne se prépare depuis la grossesse jusqu’a sa venue au monde. Il est d’abord physique à travers la nourriture, la santé, le corps lui même des agressions.

En citant le prophète Mahomet S.A.W. qui demandait à Allah de lui redonner la santé après qu’il ait été lui même la cause de sa maladie pour dire que c’est l’homme qui provoque sa maladie. La religion musulmane est une religion de paix et où il n’y a aucune contrainte. Allah à donner une raison à tout un chacun capable de discerner.

Il nous revient de rappeler et de laisser chacun à sa conscience, qui répondra de ces actes le jour de la résurrection. Aucune permission n’est donner à un homme d’ôter la vie d’un autre humain, ou même de semer la crainte dans le cœur d’un de ses frères.

Il nous revient de nous unir pour venir à bout du phénomène de l’insécurité dans notre existence.

La miséricorde d’Allah s’obtient dans la sécurité car on peut adorer correctement. Cela passe passe par une bonne éducation de nos enfants. Si on peut se venter d’avoir reçue une bonne éducation, il ne pas omettre le défi réussir à son tour l’éducation des nos progéniture en sachant qu’une bonne éducation commence par être un bon exemple aux yeux des ces enfants.

Un musulman qui ne fait pas la différence entre son aîné et son cadet n’est pas musulman.

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*