Le Noble Coran, boussole de réussite terrestre et céleste

Le Noble Coran, boussole de réussite terrestre et céleste

Le Noble Coran, boussole de réussite terrestre et céleste

« Foi et attachement aux principes islamiques : facteurs de réussite et de pouvoir pour les musulmans », c’est le thème de la conférence islamique organisée ce dimanche 17 mars 2019 à Ouagadougou, au quartier Tanghin. Cette grande conférence islamique qui est à sa 9e édition est conduite par une fédération de trois associations islamiques : l’Association des jeunes musulmans de Tanghin (AJMT), l’Association des jeunes étudiants musulmans arabophones et francophones et le Cercle des jeunes pour la vulgarisation de l’islam (CJVI).

Deux brillantes communications ont été livrées au cours de la rencontre. La première, donnée par Cheick Ousseini Koala, est portée sur les mérites de la consolidation de la foi ferme à Allah. Durant une heure, Cheick Koala, a indiqué, versets et hadiths à l’appui, les avantages terrestres et célestes qui attendent le musulmans ou la musulmanes, après son attachement ferme à sa foi islamique.

La deuxième communication a été une invite à la umma islamique burkinabè à bien se cramponner au Noble Coran et à la sunna du Prophète à fin d’en tirer les vertus qui vont avec. Pour étayer sa communication, Dr Mohammad Issahak KINDO s’est appuyé sur quinze importants points.

Pour Dr Kindo, ce qui est attendu du musulman envers le Saint Coran et la sunna du Prophète, c’est la pratique conforme et non la récitation mélodieuse ou la lecture littérale.

Cette grande conférence islamique a eu pour parrain le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Professeur Séni Mahamadou Ouédraogo. Pour lui, cette initiative est à saluer et à encourager. Aucune société ne peut atteindre le vrai progrès sans la promotion de certaines valeurs. Et ce sont ces valeurs qui sont prônées à travers l’organisation de ces genres de conférences islamiques, a-t-il ajouté et s’est proposé volontiers à accompagner d’autres éditions futurs.

Côté organisationnel, le président du comité d’organisation, Ahmad Sawadogo, s’est dit satisfait par rapport à leurs attentes avant la rencontre. En termes de bilan des huit éditions passées, Ahmad Sawadogo, remarque que même si l’objectif en termes de changement de comportements attendu n’est pas totalement atteint, il y’a des prémices qui concourent à cela.

Source : Abdoul Moumin Ouedraogo

Google+ Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*