Islam : Les bénédictions des six jours de Shawwãl

Islam : Les bénédictions des six jours de Shawwãl

Islam : Les bénédictions des six jours de Shawwãl

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Louange à Allah, Seigneur de l’univers. Que la paix et la bénédiction soient sur l’envoyé comme miséricorde pour l’univers.

Dépliant islamique (38)

Jeûne des six jours de Shawwãl
D’après Abou Ayyoub, qu’Allah soit satisfait de lui, le Messager d’Allah, paix et bénédiction sur lui, dit : « Quiconque jeûne le mois de Ramadan et le fait suivre par le jeûne de six jours de Shawwãl, c’est comme s’il avait jeûné toute l’année» [Rapporté par Mouslim (1164)]. C’est-à-dire que le
salaire de celui qui jeûne le mois de Ramadan et les six jours de Shawwãl est comme le salaire de
celui qui jeûne une année entière.

Puisque la récompense des actions est multipliée (au moins) par dix fois, alors jeûner le Ramadan est comme jeûner 300 jours, et jeûner les six jours de Shawwãl est comme jeûner 60 jours. Comme est dit dans le Hadith de Thawbâne, que le Prophète, paix et bénédiction sur lui, a dit : «jeûner le Ramadan est comme jeûner dix mois, et jeûner les six jours [de Shawwãl] est comme jeûner deux mois. Qui est comme jeûner une année entière» [Rapporté par Ahmade (21906)].

Questions jurisprudentielles :
1- Il n’est pas permis de jeûner le jour de la fête, en conséquence on doit commencer le jeûne
dès le deuxième jour de Shawwãl ;
2- On peut jeûner ces six jours successivement, séparément, au début, au milieu ou à la fin du
mois ;
3- Celui qui a des jours à rattraper (a cause de la maladie, le voyage, menstruation ou
accouchement) peut jeûner les six jours avant le rattrapage, mais il est mieux de faire le
rattrapage avant de faire le jeûne surérogatoire ;
4- Il n’est pas conditionné d’avoir l’intention pendent la nuit pour le jeûne facultatif ;


5- Celui qui fait le jeûne facultatif a le choix pour y compléter ou arrêter ;
6- Il n’est pas permis de jeûner le vendredi, sauf celui qui jeûne en plus un jour avant ou un jour
après le vendredi ;
7- Il n’est pas permis à une femme de jeûner facultativement en présence de son mari sans sa
permission.

Qu’Allah accepte de ma part et de votre

Bonne année.

Google+ Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*