“Allah interdit l’agressivité, la méchanceté, l’injustice contre nos prochains”

“Allah interdit l’agressivité, la méchanceté, l’injustice contre nos prochains”

(Synthèse du prêche du vendredi 30 décembre 2016 à la Grande Mosquée de Ouagadougou). Au Nom de Dieu le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux Louange à Allah, seigneur des cieux et de la terre et tous ce qui existe entre ces deux que Sa Paix et Son Salut soient sur le saint Prophète Mohammed (SAW), sa sainte famille, ses fidèles compagnons et ceux qui emboîteront leurs pas jusqu’au jour dernier.

Chers(es) frères et sœurs Allah nous avait fait descendre sur terre et nous avait donné des directives pour nous prévenir contre le désordre, l’injustice et les mauvaises choses. Et tant que nous resterons attachés à ces directives nous vivrons en paix, en parfaite cohésion. Et lorsque nous tournons le dos à ces directives, nous vivrons dans la peur, dans le désordre.

Allah dans sa bonté a tracé des règles de conduite permis. Ces règles, on peut retenir celle citée au V90 S16 ( Certes Allah commande l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches. Il interdit la turpitude, de l’acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez). A la lumière de ce verset, Allah nous invite à être juste, tolérant… envers nos prochains quelque soit sa race, son rang social.

Allah interdit l’agressivité, la méchanceté, l’injustice contre nos prochains. Dans un autre verset V8 / S60 (Dieu ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitable envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Dieu aime les équitables. ) Allah nous invite à être bienfaisants envers les non musulmans tant que cette attitude ne va pas à l’encontre de l’Islam.

Allah ne vous interdit pas de traiter avec équité avec ceux qui vous ont pas agressés dans votre foi. Le prophète (SAW) a vécu en Médine en parfaite cohésion avec les juifs, mais avec une ligne rouge bien définit qui interdisait  les munitions des religions. Lorsque nous pratiquons l’iniquité avec les organisations, les associations, les individus, il sera difficile que cette cohésion sociale soit atteinte.

L’Etat doit s’interdit par exemple de s’initier les pratiques des religions quelques manières que ce soient, il ne doit pas par exemple prendre des lois qui tentent à stigmatiser à certains groupes cela est nécessaire pour ne pas faire croire que l’état a une préférence à telle, telle religion. Notre cher pays est un exemple de cohésion sociale la responsabilité de l’état en grande en la matière.

Allah garde le Burkina Faso de tous troubles sociales et nous guide sur le droit chemin.

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*