SERMON DU VENDREDI DU 30 MARS 2018 DE LA MOSQUEE DU MOUVEMENT SUNNITE A ZANGUETIN PAR IMAM MAHMOUD OUEDRAOGO

SERMON DU VENDREDI DU 30 MARS 2018 DE LA MOSQUEE DU MOUVEMENT SUNNITE A ZANGUETIN PAR IMAM MAHMOUD OUEDRAOGO

Louanges à Allah, le Seigneur des Mondes. Maitre du jour de la rétribution. Que Sa paix et Son Salut soient sur le Prophète Mohammad (SAW), sa famille, ses fidèles compagnons, et sur tous ceux qui suivront leurs exemples jusqu’au Jour dernier.
Chers frères et sœurs dans la foi, fait partie des péchés capitaux en Islam et est cause de malédiction ici-bas et dans l’au-delà, le fait d’accuser injustement et sans preuves, les croyants et les croyantes. A ce sujet, Allah (SWA) est clair; je cite : «Quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n’avez aucune preuve et vous le comptiez comme insignifiant alors qu’auprès d’Allah cela est énorme», sourate 24 au verset 15.
Dans un autre passage, Allah dit ceci, je cite : « Ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident», sourate les Coalisés au verset 58.
Toujours dans la même veine, notamment à la Sourate Nahl au verset 105, Allah dit, je cite : «Seuls forgent le mensonge ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah ; et tels sont les menteurs ».
Chers croyants, en général, ceux qui tombent sous le coup des versets que nous venons de citer, sont les gens qui sont animés d’une mauvaise intention à l’égard des autres et qui passent leur temps à conjecturer sur autrui. Alors qu’Allah nous a aussi mis en garde contre les conjectures lorsqu’il dit dans la sourate 49 au verset 12, je cite : « 0 vous qui avez cru, évitez de trop conjecturer sur autrui car une partie des conjectures est péché ».
Pour éviter justement de commettre ces péchés majeurs et mériter le châtiment d’Allah, Allah nous oblige lorsqu’une nouvelle nous parvient, à vérifier, à chercher à avoir tous les éléments avant de nous prononcer. Ainsi, nous enjoint-Il dans la Sourate 49 au verset 6 ce qui suit : « 0 vous qui croyez ; Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair (avant de prendre position), de crainte que sans le vouloir, vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait».
Après Allah, notre Prophète nous a également mis en garde contre les accusations gratuites et sans preuves. Ainsi dans un hadith authentique rapporté par Muslim, il nous dit ceci:« Il suffit pour quelqu’un d’être considéré comme un menteur s’il doit épiloguer sur tout ce qu’il entend ».
De tous ce qui précède, chers croyants, il ressort que chacun de nous doit se méfier de tomber dans les accusations faciles, dans le mensonge et dans les conjectures. Ces actes sont vraiment à bannir de nos comportements car le Jour dernier, jour des comptes, les accusateurs seront confrontés à tous ceux, sur qui, ils portaient leurs accusations. De sorte que si quelqu’un accuse un individu ou un groupe d’individus des choses pour lesquelles ils sont innocents, il aura à se justifier devant cet individu ou ce groupe d’individus le Jour dernier; Car accuser sans preuves est une grave atteinte à l’honneur et à la dignité d’autrui.
C’est pourquoi ceux qui font l’objet d’accusations gratuites, vont rentrer dans leurs droits, le jour dernier. Soit en dépossédant leurs accusateurs de leurs bonnes actions, soit en leur faisant porter leurs péchés. Dans tous les cas, les accusateurs seront des grands perdants le Jour dernier.
Quant à la vie d’ici-bas, tout accusateur doit craindre les malédictions de ceux qu’il accuse. A ce sujet, le Prophète (SA W) nous a dit : « Craignez les invocations de la victime d’une injustice car il n’y a aucun obstacle entre ses invocations et leur exaucement par Allah».
Chers frères et sœurs dans la foi, qu’Allah nous préserve des grands péchés ci-dessus évoqués. Qu’il fasse en sorte que la perfection de nos propres personnes soit notre grand souci. Et qu’il nous évite au maximum le fait de passer notre temps à épier les œuvres et le sort des autres. Qu’il nous facilite la compréhension et l’application.
Source : islam.bf
Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*