SERMON DU VENDREDI 29 JUIN 2018 : Le Haj Par Imam Mahmoud OUEDRAOGO à la grande mosquée du Mouvement Sunnite à Zanguetin

SERMON DU VENDREDI 29 JUIN 2018 : Le Haj Par Imam Mahmoud OUEDRAOGO à la grande mosquée du Mouvement Sunnite à Zanguetin

Organisateurs du Haj et ceux qui injurient ou calomnient sans preuve vous êtes tous interpellés Par Imam Mahmoud dans son sermon
SERMON DU VENDREDI 29 JUIN 2018 : Le Haj Par Imam Mahmoud OUEDRAOGO à la grande mosquée du Mouvement Sunnite à Zanguetin
Toutes nos louanges sont à Allah, le seigneur des mondes. J’atteste que Mohammad (Paix et bénédiction d’Allah sur lui) est son envoyé et son messager.
Puisse Allah déverser sa paix sur lui, sur sa sainte famille, ses fidèles compagnons et sur tous ceux qui leur auront emboîté le pas jusqu’au jour du jugement dernier.
Chers croyants, nous venons par la Grâce d’Allah, de quitter un grand pilier de l’Islam qui est le jeûne du Ramadan. Puisse Allah agréer les œuvres que nous avons pu accomplir durant ce mois.
A présent, nous nous apprêtons à entamer l’accomplissement d’un autre pilier qui est le pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam. Nous allons, avec la volonté d’Allah, nous entretenir sur quelques points de ce pilier
Premier élément : Chaque musulman doit se rendre à l’évidence que le pèlerinage est une obligation pour tous ceux qui en ont les moyens.
Car Allah dit à ce sujet : « Aux hommes, Allah a prescrit un pèlerinage à la maison sacrée pour tous ceux qui auront les moyens. Quiconque mécroit, sachez qu’Allah est indépendant des mondes », Sourate 3 verset 97.
Le Prophète Mohammed ( Paix et bénédiction d’Allah sur lui) a dit dans un hadith rapporté par Muslim : « O vous les hommes ! Allah a certes rendu obligatoire le pèlerinage pour vous ; Alors, accomplissez-le ».
Ainsi, il incombe à tout musulman qui dispose des moyens financiers, après avoir comblé les besoins de ceux qui sont sous sa charge, d’accomplir le pèlerinage. Dès lors que les conditions sont remplies, le musulman doit se hâter dans l’accomplissement du hadj.
Car certaines circonstances peuvent venir rendre compliquer son accomplissement. Par exemple, il se peut que le musulman veuille acquitter cette obligation mais n’est plus en bonne santé, ou que ces moyens financiers ne sont plus suffisants ou même que les conditions sécuritaires ne lui permettent plus. Pour toutes ces raisons et bien d’autres, dès que le musulman remplie les conditions, il lui incombe de ne pas retarder l’accomplissement du pèlerinage
Deuxième élément : A celui qui a pris la résolution d’accomplir le hadj, il lui incombe d’apprendre la manière dont il doit accomplir son pèlerinage.
Il doit veiller à ce qu’il aura à poser comme acte au pèlerinage soit authentique et conforme aux enseignements du Prophète (Paix et Salut d’Allah sur lui) et dans l’intention d’avoir les bénédictions.
Car le Prophète (SAW) a dit : « Accomplissez votre pèlerinage comme je l’ai fait ». Il doit veiller à s’éloigner de l’ostentation ou du mas-tu vu.
Le candidat au pèlerinage doit savoir que le pèlerinage est un acte qui vise la manifestation de l’unicité d’Allah. A ce titre, il doit éviter d’accomplir le chirk et une fois sur les lieux, il doit éviter d’adorer, d’implorer ou d’invoquer, autre chose en dehors d’Allah. Comme le fait d’invoquer le Prophète ou ses compagnons.
Troisième élément : Nous nous adressons à tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin à l’organisation du Hadj, à commencer par le Comité de suivi du pèlerinage, en passant par les agences, les démarcheurs, les accompagnateurs etc.
Ce beau monde doit d’abord savoir que le Hadj est bien sûr un moyen d’avoir de l’argent mais il est avant tout un acte d’adoration. Il ne faudra pas que la recherche du gain l’emporte sur l’adoration. Ainsi, chaque personne impliquée dans la chaine du hadj doit éviter au maximum de profiter de l’ignorance, de l’impuissance des pèlerins pour leur soutirer injustement de l’argent. Il ne fait pas l’ombre de doute que celui qui s’adonne à telles pratiques risque d’attirer la colère d’Allah sur lui ici-bas et dans l’au-delà. Chaque acteur du hadj doit savoir que chaque pèlerin est un hôte d’Allah et lui réserver l’accueil et le traitement qui siéent.
Quatrième et dernier élément : A présent adressons- nous à ceux qui ne sont pas concernés par l’organisation. Il incombe à ces gens de prier pour les organisateurs afin qu’Allah puisse les accompagner dans le suivi et dans l’organisation du hadj. Ils doivent éviter d’injurier ou de calomnier les organisateurs ou de parler d’eux sans preuve. Ainsi, il n’incombe pas à ces derniers de traiter les organisateurs d’escrocs ou de voleurs sans fondement. Il ne fait pas l’ombre de doute que celui qui calomnie ou qui médit les organisateurs sans preuve risque de s’attirer la colère d’Allah ici-bas et dans l’au-delà.
Quand il faut critiquer, parlons de ce que l’on sait. Quand on n’a pas de preuve, il vaut mieux s’abstenir.
Pour conclure, nous lançons un appel à l’Etat, à la Fédération des associations islamiques et à tous ceux qui sont dans l’organisation du hadj d’œuvrer à ce que l’organisation du hadj s’améliore davantage. Afin que le pèlerin burkinabè puisse accomplir son hadj de façon authentique et dans des bonnes conditions.
Puisse Allah nous faciliter cela.
SOURCE  ISLAM.BF
Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*