“Nous n’allons pas parler du Maouloud. Le faux finira par s’éclipser”

“Nous n’allons pas parler du Maouloud. Le faux finira par s’éclipser”

Sermon de Dr. Ahmad Abdous Salam Sawadogo du vendredi 1er décembre 2017. Le commun des gens et même ceux qui semblent être les mieux instruits analysent souvent les fléaux de nos sociétés en trouvant des justifications. Les catastrophes et les maux qui minent la vie de tous les jours ont toujours été expliqués par des raisons mondaines matérielles et scientifiques.

Dr Ahmad Abdous Salam SAWADOGO dans son sermon du vendredi 02 décembre 2017 à la grande mosquée de Daroul Fourqan démontre la raison profonde de ce qui nous arrive. Nous n’allons pas parler du maouloud aujourd’hui parce que la vérité est différente du faux et le faux finira par s’éclipser comme Allah l’a si bien dit. Ceci dit notre sermon d’aujourd’hui et ceux qui vont suivre seront consacrés à l’adultère.

Même si le chirk est considéré comme étant le plus grand péché le plus grave et le plus dévastateur Allah le très haut affirme par ailleurs dans la Sourate7 Verset 96 « si les gens des cités avait cru et ont craint Allah Il les aurait ouvert les bénédictions des cieux et de la terre. Mais ils ont mécru, nous les avons fait goûter les fruits de leurs méfaits ».

Si tels sont les conséquences du chirk et de la mécréance, la fornication et la délinquance sexuelle n’en demeure pas moins quand a la dégradation de la pluviométrie. Le prophète paix et bénédiction d’Allah sur lui dit dans un hadith rapporté par Ibn Maja et authentifie par Cheikh Al Baní en substance que n’eut été les animaux, les hommes ne mériteront plus de goutte de pluie si l’adultère venait à se propager dans la société humaine.

C’est alors que pour lutter contre ce fléau nous allons proposer les solutions de l’islam car lorsque l’islam parle de la fornication il dit de ne pas l’approcher. C’est alors que la première solution que nous allons proposer qui constitue le thème de notre sermon c’est le fait d’éviter la mixité dans les mosquées, les écoles, les services. C’est vrai que nous sommes dans un pays laïc mais cette laïcité ne doit pas être synonyme de dépravation de mœurs et de négation des valeurs de la religion.

Les scandales de viole et de harcèlement sexuel dans les services en occident tout comme au Burkina Faso ne sont que des preuves tangibles authentifiant cette mesure de l’islam. Cela permettra de réduire considérablement les scandales sexuels et les viols. En effet des musulmans emportés par les fléaux de la modernité combattent ces principes ainsi que le fait de ne pas serrer les mains aux sexes contraires. Alors que la lutte contre les scandales sexuels passe nécessairement par le respect de ces principes Puisse Allah guide les musulmans du Burkina et d’ailleurs.

Issaka NIKIEMA (Abou Youssouf)

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*