Les erreurs du pèlerinage

Les erreurs du pèlerinage

Les erreurs du pèlerinage Lion d’être un simple accomplissement du 5ème pilier de l’islam, le pèlerinage est, véritablement, la petite résurrection qui reflète le rassemblement du jour dernier – De l’abandon des pays, des activités, des habits habituels, au vas et viens, par lefion, entre Arafat, Muzdalifat, et mina, remplissant plaines et collines, tous allant de mêmes direction et scandant, les mêmes slogans ; voilà, véritablement, l’image mondaine de la grande résurrection de l’au-delà.

(يَوْمَ يَكُونُ النَّاسُ كَالْفَرَاشِ الْمَبْثُوثِ (4) وَتَكُونُ الْجِبَالُ كَالْعِهْنِ الْمَنْفُوشِ (5)) القارعة 4 – 5. ((C’est le jour où les gens (les mortels) se disperseront comme des papillons, et ou les montagnes s’effilocheront comme du coton cardé (le clore, 4 – 5).

فَتَوَلَّ عَنْهُمْ يَوْمَ يَدْعُ الدَّاعِ إِلَى شَيْءٍ نُكُرٍ (6) خُشَّعًا أَبْصَارُهُمْ يَخْرُجُونَ مِنَ الْأَجْدَاثِ كَأَنَّهُمْ جَرَادٌ مُنْتَشِرٌ (7) مُهْطِعِينَ إِلَى الدَّاعِ يَقُولُ الْكَافِرُونَ هَذَا يَوْمٌ عَسِرٌ (8) سورة القمر 6 – 8.

(Détourne-toi deux.

Le jour ou l’annonciateur de l’heure appellera pour une chose terrible. Les regards baissés, ils sortiront alors des tombes comme des sauterelles éparpillées.

L’oreille tendue à l’appel, ils se lamenteront : voilà un jour bien difficile) la lune 6 – 8.

Telle est, chers frères est sœurs, l’image difficile de la grande résurrection représentée, ici los, par le grand ruissellement du pèlerinage -Malheureusement, les choses aujourd’hui ont beaucoup changé, et il suffit de constater que depuis leur départ, certain futur pèlerin sont accompagnés par des amants, des copines et des 1ers ou 2èmes bureaux.

Rien d’étonnant alors de les voir, à leur retour, donner des accolades à des femmes étrangères venues les accueillir à l’aéroport.

Allahou Akbar ! Ensuite, c’est au tour des caméras et des tenus uniformisées, des chants et des danses d’accommoder le départ du nouveau ladji pour sa maison.

Allahou Akbar ! Viennent-ils de la Mecque ou de Paris ? Cette question mérite d’être posée sur la table des oulémas. A mina, à Muzdalifa, et même à Arafat combien de pèlerin a-t-on vu fumer de la cigarette ? Dans l’enceinte même de la noble Kaaba et entre Safaa et Marwa. Combien de démonstration de prise de belles photos a-t-on essayer d’empêcher ? Véritablement, Chers frères et sœurs, les téléphones portables et les tablettes et les lieux de cultes ne font pas bon ménage frères ladji, craignez Allah ! Le péché à la Macque est double et le risque est grand ! Finissons le sermon en évoquant l’ignorance qui est à l’origine de ses incohérences.

On a entendu un homme autour de la Kaaba, lisant d’un petit livre répété un doua concernant les femmes en état de grossesse.

Lorsque la femme d’Imrane, mère de Jésus عليه السلام fit l’invocation suivante pendant sa grossesse : رَبِّ إِنِّي نَذَرْتُ لَكَ مَا فِي بَطْنِي مُحَرَّرًا فَتَقَبَّلْ مِنِّي إِنَّكَ أَنْتَ السَّمِيعُ الْعَلِيمُ (Un jour la femme d’Imrane dit : Seigneur, je te consacre ce que je porte en mon sein, uniquement à toi, veuille l’accepter, seigneur ! Tu es celui qui entend tout et sait tout) آل عمران 35.

Chers frères et sœurs ! Combien il est temps de chercher le savoir religieux avant que celui-ci ne soit définitivement enlevé ? Combien il est plus que temps de profiter de la facilité offerte par la haute technologie se cultiver et parfaire notre pratique religieuse.

ألا هل بلغت؟ اللهم فاشهد.

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*