Le coran dit: « Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que ce peuple ne change pas ce qui est en lui-même. »

Le coran dit: « Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que ce peuple ne change pas ce qui est en lui-même. »

Dans le « Burkina Nouveau » où tout le monde rêve de changement, je rêve que chacun accepte de changer. Il ne sert à rien de changer les choses, si nous ne sommes pas prêts à nous changer, à changer nos mentalités et nos manières de faire. C’est le prix à payer. Le coran dit: « Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que ce peuple ne change pas ce qui est en lui-même. » (CORAN, S13)

Le changement se fera donc par fronts;
-le premier front et le plus difficile, là où il faut amasser l’essentiel des troupes et mettre de « vrais généraux », c’est le front intérieur
-le deuxième front, aussi difficile que le second mais moins complexe, c’est notre tâche quotidienne. En fait c’est l’ensemble de nos rôles respectifs qui forment le corps de l’Administration Publique. S’il y a des problèmes, ils ne viennent pas des bâtiments et du matériel de travail, ils viennent des hommes et des femmes qui l’animent au quotidien
– le troisième front, ce sont nos engagements sociaux: moi je suis dans la société religieuse, qui d’autre dans la politique; et tel autre dans la société civile. Là aussi nous trainons des choses pas acceptables. L’esprit dit de l’insurrection devra passer par là aussi. Nous devons nous comporter comme un apport à l’état et non pas travailler à le déconstruire.
Il y a bien d’autres fronts, mais il faut les ouvrir à leur temps.
Moi j’ai décidé d’ouvrir mon front: celui de la religion. Ouvrir la communauté islamique aux autres communautés nationales, aller à la rencontre des croyances et des cultures, et montrer à la fin du processus qu’elles procèdent d’un même créateur.
J’invite chacun à se tenir prêt pour le front qui le concerne.
Bonne suite à tous.

Article pris sur le profil Facebook de Alidou Ilboudo

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*