L’allaitement maternel, un bienfait mentionné dans le Saint Coran

L’allaitement maternel, un bienfait mentionné dans le Saint Coran

L’allaitement maternel est une question qui touche essentiellement les femmes depuis plusieurs millénaires. Après avoir suscité certaines polémiques au sein de la société, l’allaitement est désormais vu comme un bienfait que les études scientifiques ont largement prouvé. C’est notamment le cas d’une récente étude qui a abouti à un constat pour le moins intéressant. L’occasion pour se pencher sur les bienfaits décrits par cette recherche et sur l’évocation de l’allaitement dans le Noble Coran.

L’allaitement peut sauver 800 000 enfants chaque année…

D’après cette étude internationale, « The Lancet », menée à partir des données de 164 pays, l’allaitement devrait être généralisé pour permettre à 800 000 enfants de survivre chaque année. En effet, au delà du fait que l’allaitement protège de certaines maladies et de virus graves, il permettrait d’éviter la mortalité infantile de 823 000 enfants en bas-âge dans le monde entier.

L’étude en question publiée en Janvier 2016 relève entre autres le fait que l’allaitement devrait être exclusif au moins jusqu’à six mois, comme le conseille l’OMS. L’étude recommande également un allaitement maternel partiel jusqu’à l’âge de deux ans, durée jugée nécessaire pour que l’enfant puisse pleinement bénéficier des bienfaits de ce lait.

Une autre idée a été confirmée par l’étude, à savoir le fait que l’allaitement est recommandé pour tous les enfants quelle que soit leur nation. En effet, comme l’explique le responsable de l’équipe de recherche, « il existe une idée fausse très répandue selon laquelle les bénéfices de l’allaitement maternel ne concernent que les pays pauvres. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité.

Notre travail montre clairement que l’allaitement maternel sauve des vies et de l’argent dans tous les pays, riches aussi bien que pauvres ». Ainsi, les bienfaits de l’allaitement maternel concernent tous les bébés du monde entier. Il paraît donc évident que les bénéfices tirés du lait maternel toucheront tant les enfants des pays riches que ceux des pays pauvres, bien que la mortalité infantile soit plus élevée dans les pays les moins avancés.

L’allaitement en Islam…

L’allaitement a été évoqué par Allah dans le Saint Coran. Les bienfaits de l’allaitement connus par la science aujourd’hui ont été créés par Allah qui invite les mères à allaiter leur enfant dans Sa Parole : {Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets}. (Sourate 2 : Verset 233) ou encore dans Sourate al Ahqaf concernant l’enfant : {Et sa gestation et sevrage durent trente mois} (Sourate 46 : Verset 15). La durée complète de l’allaitement est donc de deux ans. Cette durée conseillée récemment par l’OMS était déjà consignée dans le Livre Saint, Mash’Allah. Cela constitue une preuve supplémentaire que la création d’Allah est sublime.

Bien que la durée d’allaitement complète soit de deux ans en Islam, la mère peut allaiter moins longtemps et cela, selon sa capacité et sa consultation avec le père de l’enfant. C’est ainsi qu’Allah a révélé : {Et si, après s’être consultés, tous deux tombent d’accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire} (Sourate 2 : Verset 233).

Si la mère se trouve dans l’incapacité d’allaiter son enfant, il lui est possible de demander cela à une nourrice. Cette pratique a en effet été légiférée dans l’Islam et est même mentionnée dans le Saint Coran comme suit : {Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l’usage} (Sourate 2 : Verset 233).

Ainsi, si la mère se retrouve dans l’incapacité physique d’allaiter son enfant, elle peut faire appel à une autre femme qui l’allaitera, tant les bienfaits de l’allaitement sont immenses. Allah a en effet dit : {Et si vous rencontrez des difficultés réciproques, alors, une autre allaitera pour lui} (Sourate 65 : Verset 6).

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a lui même été allaité par sa propre mère. Puis, il a été allaité par des nourrices dont Halima bint al-Harith (qu’Allah l’agrée). Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a ainsi bénéficié de l’allaitement maternel mais également de celui de nourrices. Cela prouve encore une fois toute l’importance de l’allaitement. Il faut rappeler également que le Prophète Moussa (‘alayhi salam) avait retrouvé sa mère alors qu’il était encore bébé, par le biais du lait maternel.

En effet, il refusait le lait de toutes les nourrices qui se présentaient à lui, hormis celui de sa mère biologique, sobhanAllah ! L’allaitement maternel, bien plus qu’un bienfait pour les enfants est une recommandation d’Allah et une voie empruntée par Ses Messagers (‘alayhim salam).

Qu’Allah récompense toutes les mamans pour leur patience durant l’allaitement. Qu’Il leur facilite et leur accorde l’endurance nécessaire face aux besoins de leurs enfants. Amine !

Par Daawatoul Islamia

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*