Femme enceinte, éducation : Les conseils du Dr Nabaloum

Femme enceinte, éducation : Les conseils du Dr Nabaloum

Interview avec Doctor Moussa Nabaloum.

Question 1: à quel moment on commence à éduquer un enfant ?

RÉPONSE : En islam, on commence à éduquer un enfant au moment où on chercher la mère de l’enfant pour se marier. L’homme doit choisir une femme religieuse et vice versa pour aboutir à l’obtention des bons enfants. Après le mariage, l’homme doit chercher le licite pour nourrir sa femme. En plus, ils doivent faire des invocations afin qu’Allah les donne des enfants pieux.

Au moment où ils sont prêtes à faire des rapports sexuels, ils doivent réciter l’invocation (au nom de Dieu, Seigneur, preserve nous du diable et éloigne le de ce que dont tu vas nous accorder) tout en sachant que même si la femme tombe enceinte, le diable n’aura pas de puissance sur l’enfant.

Une fois que la femme tombe enceinte, sa langue ne doit pas cesser de faire des zirks, des dou’as et des bonnes oeuvres afin que sa soit un bon exemple pour l’enfant.

Après l’accouchement , on doit faire le baptême de l’enfant. Raser sa tête et lui donner un bon nom. ON peut mâcher la datte et mettre dans bouche de l’enfant.

Question 2 : avec la propagation de l’insécurité , c’est le père où la mère qui ne joue pas son rôle dans l’éducation?

RÉPONSE : en islam, l’éducation des enfants commence dabord par les 2 parents, les gens se trouve dans la maison des enfants, les responsables scolaires et les représentants du pays. Bon nombre d’hommes délaissent leur rôle d’éducation des enfants ainsi que les femmes.

Cette cause du manque d’éducation vient de la suivie des blancs. Tout compte fait, les parents reste toujours les premiers éducateurs des enfants.

Question 3: quelle est la solution pour éradiquer ce fléau ?

Réponse: tout d’abord, les parents doivent rechercher le savoir islamique et savoir que l’éducation des enfants est obligatoire sur eux.

Il doit avoir un bon programme au niveau des écoles et des responsables du pays.

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*