Égypte : Carnage dans une mosquée du Sinaï, au moins 235 morts

Égypte : Carnage dans une mosquée du Sinaï, au moins 235 morts

  • Au moins 235 personnes ont été tuées et 109 autres blessées dans une explosion suivie d’une fusillade dans une mosquée du nord du Sinaï égyptien.
  • Le président égyptien a promis une réponse «brutale» après cette attaque. «Les forces armées et la police vengeront nos martyrs», a-t-il déclaré.
  • L’armée égyptienne a lancé des raids aériens de représailles après cette attaque.
  • Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée.

Jamais une attaque n’avait fait autant de victimes dans l’histoire récente de l’Égypte. Vendredi, une quarantaine d’hommes armés ont fait sauter une bombe en pleine prière hebdomadaire dans une mosquée de Bir al-Abed, un village proche d’Al-Arich, la principale ville du nord du pays. Selon des témoins, les assaillants, arrivés à bord de quatre jeeps, se sont positionnés près du lieu de culte afin de fusiller les fidèles qui fuyaient la mosquée. Ils ont également mis le feu aux véhicules de ces derniers. Bilan provisoire: au moins 235 morts et 109 blessés, d’après la télévision d’État. Parmi les victimes, on compte notamment de nombreux conscrits de l’armée.

Suite à cette attaque, qui n’a pas été revendiquée, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a promis une réponse «brutale», après un conseil des ministres convoqué pour l’occasion. «Les forces armées et la police vengeront nos martyrs et ramèneront la sécurité et la stabilité avec force très prochainement», a-t-il déclaré lors d’un discours télévisé très ferme. Des raids aériens ont été réalisés dès vendredi soir sur plusieurs zones montagneuses autour de la commune de Bir al-Abed. Le passage frontalier entre l’Egypte et la bande de Gaza qui devait rouvrir samedi restera fermé jusqu’à nouvel ordre a indiqué vendredi à l’AFP un responsable palestinien.

Trois jours de deuil national ont été décrétés. L’Église copte orthodoxe a condamné l’attaque: «Nous prions Dieu pour que l’Égypte soit préservée après cet acte brutal de terrorisme sans précédent», a-t-elle déclaré par le biais d’un porte-parole.

» LIRE AUSSI – Égypte: le grand sommeil des islamistes

La télévision publique a montré les images de nombreux corps recouverts de couvertures à l’intérieur de la mosquée al-Raoudah, comble pour les prières du vendredi. «Ils tiraient sur les fidèles fuyant la mosquée. Ils tiraient aussi sur les ambulances», a déclaré un habitant dont plusieurs proches ont été témoins de la fusillade. En fin d’après-midi, les hôpitaux et les secouristes continuaient de s’activer pour porter secours aux blessés, selon des images de la télévision égyptienne.

La chaîne d’information panarabe Al-Arabia et plusieurs sources locales ont déclaré que certains des fidèles étaient des musulmans soufis, considérés par l’État islamique et d’autres groupes islamistes radicaux comme des apostats. Une information confirmée par le chef d’un groupe bédouin, contacté par l’AFP.

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*