Coût du hadj : Les précisons de l’Imam Alidou Ilboudo

Coût du hadj : Les précisons de l’Imam Alidou Ilboudo

Mon post d’hier a été beaucoup commenté dans tous les sens et partagé aussi abondamment. C’est normal pour une publication publique. Mais j’y reviens
posément:

1- je crois(aamantou)que le hajj est un pilier de la religion musulmane. Tout pèlerinage aux sources nous ramène à l’essentiel, ou devrait. Je ne nie pas le fondement encore moins la portée spirituelle ici-bas et dans lau-dela.

2- quand je parle du coût du hajj, ce n’est pas à l’échelle de l’individu. Car normalement y va celui qui en a les moyens.

– j’ai fait le hajj en décembre 2003-janvier 2004. J’ai aidé à l’organisation depuis 2004 jusqu’à 2008. En ce moment on était à 2300 pèlerins et on n’arrivait pas à remplir notre quota de 3000 et quelques. Mais que s’est-il passé de 2008 à 2018 qu’on double le quota et que même avec cela tous les candidats n’arrivent pas à partir?

La première explication est que depuis un certain temps, beaucoup de nos parents residant en côte d’Ivoire s’inscrivent ici au Burkina. C’est de bonne guerre.

La deuxième, celle que je critique c’est qu’il y a beaucoup d’inscrits par d’autres, qui ne sont pas nécessaires, parce qu’ils n’ont pas les moyens et que ça ne devait pas être la chose prioritaire à faire. C’est pourquoi je parle de coût en multipliant par les 8000. Pour moi s’il y a 3000 qui ont les moyens, que les 3000 aillent. Ce n’est pas nécessaire que des gens riches inscrivent les 3000 autres.

C’est tout ce que je veux dire par #repenser l’enseignement du hajj# . C’est parce que nous les prêcheurs avons enseigné le hajj de cette façon que les gens ont compris ainsi. Quand on dit qu’untel à inscrit 20, 30 personnes, c’est parce qu’on lui a fait comprendre que c’était la meilleure chose à faire! Mais on pouvait lui suggérer autre chose.

– parfois le bénéficiaire n’a pas le choix, ou pense que c’est la meilleure chose pour lui. Pour plusieurs raisons dont l’acceptable c’est la foi. Mais cette façon de faire à entraîné une mauvaise: courrir derrière quelqu’un pour qu’on inscrive au Hajj!!#repenser l’enseignement!

3- quant à ceux qui vont plusieurs fois, j’ai vu que dans un pays voisin, la côte d’Ivoire en l’occurrence, on a demandé une somme supplémentaire à ceux qui ont déjà fait le Hajj. Si c’est une décision de l’Arabie saoudite, je n’interprête pas cela comme un encouragement!

On peut le faire plusieurs pour plusieurs raisons mais même avec cela, c’est un choix qu’on a fait: faire un hajj pour mon père défunt ou faire un forage dans le village où il n y’en a pas en guise de sadaqa pour lui. Et tu choisis le hajj, moi je dis que je te propose le forage qui est une sadaqatane djaaria: une aumône continue!

Je propose, je dis.
#repenser l’enseignement: j’ai encadré une personne pour le hajj l’année surpassée et quand j’étais en train de lui expliquer les parcours de la oumra, elle m’a dit: j’ai fait 5 fois la oumra mais le hajj c’est maintenant. Je suis resté bouche bée. Je me demande ce que faisait son encadreur en lui conseillant la oumra 5 fois de suite sans le hajj qui est l’obligation!

Il y a beaucoup à dire mais je n’aime pas les polémique stériles et passionnés. Je mets à la réflexion.
Je crois beaucoup à la portée des enseignements divins, mais je pense que nous devons faire des efforts pour nous améliorer.

Je pense que dans chacune de nos pratiques, nous trainons des insuffisances, de mauvaises compréhensions et qu’il faut qu’on en parle même si c’est sensible.
Les comportements autour du jeûne sont un exemple que je mets en exergue à travers des chroniques depuis 2 ans. Je dis nous, car je fais partie!
#pour atteindre à lesprit et non nous cantonner à la forme#

#Je loue Allah qui m’a donné une raison pour réfléchir; Je ne crois pas que c’est un crime que de m’en servir#

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*