Burkina : Des musulmans décident de jeûner contre le terrorisme le 26 décembre

Burkina : Des musulmans décident de jeûner contre le terrorisme le 26 décembre

Les muezzins du Burkina ont décidé de jeûner pour demander à Dieu de contrer les terroristes. C’est l’information qu’a confiée à Burkina24 El Hadj Mahamadi Dera, Président de l’Association des muezzins Saïd Bilal du Burkina (AMSBBF). L’acte de piété aura lieu le 26 décembre 2016.

Les muezzins sont ces voix qui appellent cinq fois par jour les fidèles musulmans à venir s’acquitter de la prière du Faj’R. L’AMSBBF, l’association qui leur est dédiée, en compte à ce jour plus de 300, pour ceux qu’elle a pu recenser. Ce 21 décembre 2016, son président, El Hadj Mahamadi Dera, a indiqué que ces hommes n’ont pas été insensibles aux différentes attaques terroristes subies par le pays, et plus particulièrement celle du 16 décembre 2016, qui a occasionné 12 morts.

« Nous avons appris que ceux qui veillent sur nos vies ont été agressés, explique-t-il. Des gens maudits de Dieu et qui ne connaitront jamais de bonheur ici-bas leur ont fait du mal et nous ont fait du mal. Nous sommes les premiers chaque matin à nous lever pour appeler nos frères et sœurs à sortir prier. Et c’est à l’heure où nous avons l’habitude sortir que nos frères  militaires ont été agressés. Nous avons de la peine face à cette nouvelle ».

Les muezzins du Burkina ont alors décidé de ne pas rester les bras croisés, à en croire El Hadj Dera. L’option d’un jeûne a été faite pour la date du 26 décembre 2016. Il l’explique en ces termes : « Ce que nous avons comme arme pour aider nos communautés et nos forces de défense et de sécurité, c’est la bénédiction de Dieu. C’est le seul qui ne dort pas et qui peut sauver tout être vivant qui l’appelle à l’aide. Voilà pourquoi nous avons décidé d’appeler tous les muezzins des 45 provinces du Burkina à observer un jeûne le 26 décembre 2016.

Nous ne pouvons pas ramasser l’eau déjà versée. Mais nous allons prier pour que Dieu éloigne le pays de tout malheur, pour que tout mal, tout mauvais individu qui voudrait du mal à notre pays soit éliminé du territoire burkinabè et de l’endroit où il se trouve ».

Le muezzin a précisé que cet acte de piété ne se résume pas à ses seuls confrères et que tout Burkinabè peut également participer à l’œuvre de foi. Il  a enfin eu une pensée pour l’âme des disparus, pour  leurs familles et les orphelins, invoquant la bénédiction divine. L’AMSBBF a été créée en 2011 et se fixe pour objectif de réunir l’ensemble des muezzins du Burkina. Elle fait dans les œuvres de charité et dans les pratiques de l’affermissement de la foi islamique.

(Sources : Burkina 24)

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*