AEEMB : Un nouveau bureau pour de nouveaux projets

AEEMB : Un nouveau bureau pour de nouveaux projets

Le 16e congrès ordinaire de l’Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina (AEEMB) s’est tenu du 25 au 28 décembre 2016, sous le thème : « trois décennies d’existence : bilan et perspectives ». L’événement a été marqué par l’investiture du nouveau président du Comité exécutif, pour un mandat de deux ans.

Le mandat 2014-2016 dirigé par Ali Sawadogo a sonné son glas ce 28 décembre. Place a alors été faite à une nouvelle équipe pour le mandat 2016-2018. La mission principale du bureau précédent était de tâcher de sorte qu’élèves et étudiants aient les connaissances utiles sur l’islam. Et pour y arriver, les efforts n’ont pas été ménagés, selon le président sortant.

« La mission de l’AEEMB à travers le plan quinquennal dont nous avons hérité, est d’œuvrer de sorte à ce qu’aucun élève et étudiant musulman ne grandisse dans l’ignorance de l’islam. Fort de cette noble et grande ambition, nous avons travaillé en ayant comme but l’excellence dans la formation pour une meilleure compréhension de l’islam en milieu scolaire et estudiantin. Pour l’atteinte de ces objectif, des cours ont été organisés au sein des sections, dans les écoles et les universités, ainsi que des séminaires nationaux et régionaux », a résumé Ali Sawadogo.

En outre, des projets lancés ont été réalisés, ou sont en passe de l’être. Ce sont notamment l’ouverture d’un complexe scolaire de quatre classes à Nagrin, la construction d’une maternité, et la finalisation du centre culturel islamique.

La continuité sera assurée selon le nouveau président Yaya Dama.  Pour lui, c’est une confiance portée à sa personne, dont il se doit de ne pas trahir.

Ainsi donc, le président a déclaré mesurer la mission qui lui incombe  ainsi qu’à son équipe (17 membres au total), après cette investiture. Avec ses collaborateurs, il s’est engagé à apporter sa touche pour le rayonnement de l’association. « Comme un de nos imams le disait, l’AEEMB est comme un arbre planté depuis des années, et le travail qu’on nous demande ainsi qu’aux autres responsables qui viendront, c’est d’arroser cet arbre afin qu’il puisse toujours fleurir et produire de très bons fruits », a-t-il rappelé.

« Aujourd’hui l’AEEMB est une grande association qui est connue sur le plan national comme sous le plan régional et international. Et nous constituons même une référence dans la sous-région, en termes d’organisation surtout. Le défi que nous avons actuellement c’est de conserver les acquis des trente années d’existence, et les perspectives consisteront à continuer les projets en cours et aussi à initier d’autres. »

Burkina24

Google+ Linkedin

Written By :

Super Administrateur du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*